1er étape : Les Bases

Les copropriétaires peuvent organiser eux-mêmes la gestion de leur copropriété en désignant un syndic bénévole. Une enquête de l'ANIL en 2001 a révélé que ce choix était celui de plus de 15% des copropriétaires car  l'autogestion  permet une diminution du montant des charges de 20 à 30%. Ce mode de gestion s'adapte surtout aux petites copropriétés (moins de dix lots).


Vous étes prêt ?

La fonction de syndic peut être exercée par les copropriétaires eux-mêmes, selon l'art. 28 du décret du 17 mars 1967 : "les fonctions de syndic peuvent être assumées par toute personne physique ou morale". le syndic non professionnel doit être propriétaire ou conjoint du propriétaire, il doit posséder un lot dans l'immeuble qu'il gère même s'il ne s'agit pas d'un lot principal.

Les compétences du syndic bénévole :

- Il doit posséder quelques compétences juridiques et des notions comptables.
- Il faut connaître les lois régissant la copropriété (loi du 10 juillet 1965, décret du 17 mars 1967, loi SRU du 13 décembre 2000).
- dans le cadre d'un recrutement de personnel de la copropriété, gardien ou employé de l'immeuble, connaître la convention collective des gardiens et employés d'immeuble
- Il faut connaître quelques règles comptables et en matière de recouvrement des charges
- Il faut être capable d'assurer le suivi technique de l'immeuble (carnet d'entretien), connaître les obligations en matière de sécurité.
- négocier les contrats des prestataires.

Toujours prêt ?